Jardiner en toute sécurité

Publié par : | 16 avril 2022

Le beau temps des derniers jours réveille peut-être chez vous l’envie d’enfiler vos gants de jardiniers/ères et de vous lancer dans un ménage printanier de votre terrain? Grand bien vous fasse! Toutefois, il est utile de se rappeler les astuces qui vous permettront d’éviter une malencontreuse blessure. Voici en rafale quelques trucs qui vous permettront de profiter au maximum des joies du jardinage printanier :

 

  • Échauffement : Il est important de se rappeler qu’un bon échauffement est toujours de mise avant de se lancer dans une activité physique telle que le jardinage. Effectuer une petite routine de quelques minutes qui sollicite la musculature du tronc diminue les chances de souffrir de courbatures inutiles. De façon générale, il est intéressant d’effectuer des mouvements doux jusqu’à la limite de ce que notre colonne nous permet de faire sans qu’il y ait apparition de douleur. Voici quelques mouvements qui permettent de solliciter votre colonne dans toutes les directions possible :
    • Rotation : D’abord, croisez les bras sur votre tronc en déposant les mains sur vos épaules. Sans bouger les hanches, tournez doucement votre tronc d’un côté, comme pour regarder par-dessus votre épaule. Lorsque vous atteignez la fin du mouvement, tourner doucement dans la direction opposée. Répétez le mouvement environ 15 fois.
    • Flexion latérale : Conservez vos bras croisés sur votre tronc. Penchez doucement votre épaule gauche le plus loin possible en direction du sol vers votre gauche. Allez ensuite du côté opposé. Répétez la manœuvre une quinzaine de fois.
    • Flexion: Penchez doucement votre tronc vers l’avant jusqu’à ce que votre dos soit en tension, puis revenez dans la position neutre. Répétez la manœuvre une quinzaine de fois.

 

  • Alternance des tâches : La répétition de tâches physiques peut parfois causer de vilaines blessures, puisque les mêmes groupes musculaires vont travailler sans relâche. Il est donc important de varier les postures et les tâches effectuées de manière à éviter une surutilisation d’un groupe musculaire particulier.

 

  • Division des tâches : Il est mieux de diviser les tâches sur plusieurs jours que de se surmener une seule journée et d’en payer physiquement le prix dans les jours qui suivent.

 

  • Manutention :
    • Petite charge : lorsque l’on doit effectuer une manutention, il est préférable de diviser les charges et de ne pas se surcharger. Les blessures sont fréquentes lorsque l’on dépasse les capacités physiques de notre corps.
    • Brouette stable : favorisez une brouette ou un récipient stable plutôt qu’une structure qui ne possède qu’une roue.
    • Fléchir les genoux : que ce soit pour se pencher, soulever une charge ou encore travailler près du sol, il est préférable de fléchir les genoux plutôt que d’utiliser son dos.
    • Charge près du corps : éviter de tenir les charges lourdes à bout de bras, car votre corps devra travailler plus fort pour soutenir le même poids. Prenez plutôt l’habitude de tenir les charges près de votre corps.

 

  • Alternance de mouvement: lorsque vous devez effectuer une tâche répétitive, éviter d’utiliser uniquement votre main dominante. Variez donc le positionnement de vos mains afin d’alterner les positions de travail.

 

  • Équipement de protection : que l’on parle de protège-genoux pour le jardinage, des lunettes de protection pour la taille de buissons, de l’eau pour rester bien hydraté ou de la crème solaire pour les journées ensoleillées, il est important de bien planifier l’équipement dont vous aurez besoin en fonction de la tâche à accomplir et de la température qui s’annonce.

 

Vous voilà maintenant outillé afin de vous lancer dans votre ménage printanier. Bon jardinage! 

 

– Dr Philippe Parent-Simard, chiropraticien.

[addthis tool="addthis_inline_share_toolbox_i2ls"]