Comment différencier les craquements chiropratique et ceux de la vie quotidienne?

Publié par : | 15 mai 2022

Il est commun pour bien des gens d’entendre un certain son ou «craquement» lors de plusieurs gestes de la vie quotidienne. Qu’est-ce qui explique qu’on entend ces «craquements» lors de nos mouvements? Comment expliquer ceux obtenus de façon volontaire, comme lors d’une manipulation chiropratique?

 

C’est ce que nous tenterons de clarifier dans les prochaines lignes!

La principale source de production des «craquements» est sans aucun doute les articulations. En effet, ils peuvent provenir des genoux, des doigts, des hanches, de la mâchoire et bien plus encore. Toutefois, bien qu’on regroupe souvent tous ces différents sons dans la même catégorie, on retrouve en fait plusieurs origines à ces fameux «craquements».

En effet, il peut s’agir :

  • d’un crépitus (son parfois entendu lors de la flexion/extension du genou, provenant de la surface articulaire de la patella par exemple),
  • d’un claquement (qui peut survenir au niveau de la hanche lors du frottement du tendon d’un des muscles fléchisseurs de la hanche sur une butée osseuse, aussi connu sous le nom de «snapping hip syndrome»)
  • ou bien encore d’une cavitation (phénomène lors duquel le liquide se trouvant dans une articulation se transforme en gaz suite à un changement de pression, puis ce dernier s’échappe de l’articulation, causant ainsi un son). 

 

Habituellement, les sons comme les crépitus et les claquements sont reproductibles sur une courte période de temps. On peut donc reproduire le son à plusieurs reprises à l’intérieur de quelques minutes en effectuant un mouvement particulier. Dans le cas du claquement, il s’agit souvent d’un frottement ou d’un passage sur une butée osseuse, donc tant qu’on refait le même geste, il est possible d’entendre un son.

Tandis que pour la cavitation, c’est un phénomène qui peut seulement survenir à nouveau après plusieurs minutes pour une même articulation, malgré la poursuite de mouvement. C’est ce qui se produit lors d’une manipulation chiropratique. On obtient un «craquement volontaire», dans la mesure où on applique une force précise à une articulation ciblée et une cavitation en découle généralement. Il ne faut toutefois pas oublier que la cavitation n’est pas signe de réussite ou d’échec de la manipulation. En effet, on vise plutôt une normalisation des amplitudes articulaires et l’effet neurophysiologique connu pour cette intervention.

Donc, bien que les «craquements» soient plutôt communs dans notre quotidien et lors de certaines interventions en chiropratique, ils n’ont pas d’impact significatif sur notre santé. Toutefois, si ces derniers sont accompagnés de symptômes tels que de la douleur, il est important de consulter un professionnel de la santé afin de déterminer la cause de ces symptômes.

Dr. Guillaume Coovi-Sirois, Chiropraticien

 

Références

 

-Kawchuk, G. N., Fryer, J., Jaremko, J. L., Zeng, H., Rowe, L., Thompson, R., & Zhang, Q. (2015). Real-time visualization of joint cavitation. Plos One, 10(4), 0119470. https://doi.org/10.1371/journal.pone.0119470

 

-Brodeur R. (1995). The audible release associated with joint manipulation. Journal of manipulative and physiological therapeutics, 18(3), 155–164.

 

Dunning, J., Mourad, F., Barbero, M., Leoni, D., Cescon, C., & Butts, R. (2013). Bilateral and multiple cavitation sounds during upper cervical thrust manipulation. BMC musculoskeletal disorders, 14, 24. https://doi.org/10.1186/1471-2474-14-24

 

-Reggars, J. W. (1998). The therapeutic benefit of the audible release associated with spinal manipulative therapy. a critical review of the literature. Australasian Chiropractic & Osteopathy : Journal of the Chiropractic & Osteopathic College of Australasia, 7(2), 80–5.es d

[addthis tool="addthis_inline_share_toolbox_i2ls"]