Le  »craquement » et les traitements chiropratiques: Mythes et réalités 

Publié par : | 13 avril 2022

Notamment en raison de certaines vidéos très populaires sur les médias sociaux, les chiropraticiens sont communément reconnus comme étant les professionnels qui ‘’craquent les os ou les articulations’’. Il s’agit d’un sujet abordé quotidiennement par nos chiropraticiens avec nos nouveaux patients chez ABC Clinique Santé afin de démystifier les mythes qui tournent autour de ce fameux craquement aussi souvent connu sous le nom de ‘’cavitation’’. 

 

Afin de faire de vous des professionnels (ou presque 😉  ) du ‘’craquement’’ et de son ‘‘importance’’ , voici quelques exemples de mythes communs sur le sujet:

 

Mythe 1. Ce sont les os qui ‘’craquent’’ à la suite d’un ajustement chiropratique (C.-à-d. manipulation articulaire à haute vitesse)

 

Eh non! Le bruit qui se manifeste régulièrement lors des ajustements chiropratiques provient en fait simplement d’une cavité de ‘’gaz’’ qui se forme dans le liquide se trouvant dans la capsule qui entoure vos articulations. Lorsque l’effet de traction est suffisant sur une articulation, une cavité se forme et conséquemment, le fameux ‘’craquement’’ peut se faire entendre. 

 

Mythe 2. Le ‘’craquement’’ est nécessaire afin que le traitement ait l’effet optimal désiré. En d’autres mots, ‘’Y faut que ça craque’’. 

 

Détrompez-vous, ce n’est pas le cas. Il a été démontré à plusieurs reprises que différentes techniques de thérapies manuelles utilisées par les chiropraticiens et pour lesquelles il est plus rare d’obtenir un  »craquement », dont les mobilisations à plus faible vitesse, peuvent mener à un soulagement de la douleur et une amélioration passagère des amplitudes de mouvement au même titre que les techniques qui permettent d’obtenir ladite ‘’cavitation’’. De plus, il arrive régulièrement qu’un ajustement chiropratique ne produise pas ou peu de bruit audible, sans que cela n’enlève quoi que ce soit à l’effet ‘’neurophysiologique’’ connu de l’intervention. Par contre, certaines études ont montré que les croyances du patient sur l’efficacité ou non d’une intervention auraient une influence significative sur les résultats cliniques. Ainsi, si vous croyez fermement que le ‘’craquement’’ est nécessaire pour aller mieux, le soulagement qui découle d’une manipulation sans craquement audible pourrait être moindre chez vous. En d’autres mots, si vous voulez retirer le maximum de vos soins chiropratiques, ne vous en faites pas trop avec le ‘’craquement’’, il n’est important que dans la mesure où vous croyez qu’il l’est. Eh oui, nos croyances peuvent avoir des effets impressionnants sur le système nerveux, c’est assez impressionnant!

 

Mythe 3. Lors d’un ajustement de colonne vertébrale, le craquement se produit toujours à l’endroit précis où on applique la manipulation. 

 

Bien que cela semble logique à première vue, il s’agit d’un mythe qui est encore communément propagé encore aujourd’hui. En fait, il n’est pas rare que le son audible ne provienne pas de l’/des articulation(s) ciblée(s) par votre chiropraticien(ne), alors qu’à d’autres moments, le son peut sembler provenir de l’endroit exact où le chiropraticien a placé son contact manuel. Des études récentes ont montré qu’il est souvent difficile d’en être certain sans appareils sophistiqués et dispendieux, mais soyez sans crainte, cela ne signifie en aucun cas que la manœuvre a été  »ratée » s’il n’y a pas eu un beau ‘’crack’’! Comme il a été soulevé un peu plus haut, le ‘’craquement’’ n’est pas nécessaire afin d’obtenir l’effet désiré par votre chiropraticien(ne). Ce n’est qu’un phénomène qui se produit, sans avoir d’incidence significative sur nos traitements. 

Dr Charles Bélanger, Chiropraticien.

 

 

Références 

 

Kawchuk GN, Fryer J, Jaremko JL, Zeng H, Rowe L, Thompson R. Real-time visualization of joint cavitation. PLoS One. 2015 Apr 15;10(4):e0119470. doi: 10.1371/journal.pone.0119470. PMID: 25875374; PMCID: PMC4398549.

 

Bialosky JE, Beneciuk JM, Bishop MD, Coronado RA, Penza CW, Simon CB, George SZ. Unraveling the Mechanisms of Manual Therapy: Modeling an Approach. J Orthop Sports Phys Ther. 2018 Jan;48(1):8-18. doi: 10.2519/jospt.2018.7476. Epub 2017 Oct 15. PMID: 29034802.

 

Ross,J.K.,Bereznick,D.E.&McGill,S.M.Determining cavitation location during lumbar and thoracic spina lmanipulation:Is spinal manipulation accurate and specific?. Spine 29, 1452–1457 (2004).

 

 Beffa, R. & Mathews, R. Does the adjustment cavitate the targeted joint? An investigation into the location of cavitation sounds.

  1. Manipulative Physiol. Ther. 27, 118–122 (2004).

 

Dunning,J.etal.Bilateralandmultiplecavitationsoundsduringuppercervicalthrustmanipulation.BMCMusculoskelet.Disord.

14, 24 (2013).

 

Nim CG, Downie A, O’Neill S, Kawchuk GN, Perle SM, Leboeuf-Yde C. The importance of selecting the correct site to apply spinal manipulation when treating spinal pain: Myth or reality? A systematic review. Sci Rep. 2021 Dec 3;11(1):23415. doi: 10.1038/s41598-021-02882-z. PMID: 34862434; PMCID: PMC8642385.

[addthis tool="addthis_inline_share_toolbox_i2ls"]