Les blessures reliées au golf : mieux comprendre, mieux prévenir, mieux guérir

Publié par : | 22 juin 2012

Les blessures aux poignets et aux mains :

15 à 30% des blessures au golf se produisent au niveau du poignet et de la main. Les tenidinites ou tendinoses sont souvent causées par une augmentation soudaine du temps de jeu, comme c’est souvent le cas en début de saison. Une modification à la prise du bâton (grip) ou une prise du bâton trop serrée peut aussi causer ce genre de blessure. Aussi, l’impact avec la balle ou le sol est une cause importante de blessures aux poignets.

Les blessures aux coudes

Les épicondylites sont des blessures très communes au golf. Elles causent une douleur souvent vive au niveau du coude. Cette douleur se situe soit à la partie médiale (interne) ou latérale (externe) du coude. L’épicondylite médiale  a même été surnommée « Golfer’s Elbow ». Cependant l’épicondylite latérale, aussi surnommée « Tennis Elbow » est ironiquement retrouvée plus souvent chez les joueurs de golf que le « Golfer’s Elbow ».  Les épicondylites sont souvent causées par l’impact au sol ou une prise de bâton trop serrée.

Les blessures à l’épaule :

Entre 10 et 20 % des blessures associées à la pratique du golf touchent l’épaule. En général, l’épaule non dominante du joueur sera plus souvent blessée que l’épaule dominante. Par exemple, un joueur droitier aura davantage de chance de blesser son épaule gauche que son épaule droite.

Les blessures au dos :

Premièrement, il est important de savoir que des restrictions dans les mouvements du tronc peuvent entraîner des mouvements compensatoires excessifs aux membres supérieurs. Donc, un manque de souplesse au niveau du dos, même asymptomatique, peut entraîner des blessures aux épaules et aux bras chez le golfeur.

De plus, les mouvements répétitifs en rotation et en flexion du tronc reliés au golf ont un impact significatif sur la santé du dos. La région lombaire reçoit des forces de compression et de cisaillement considérables à chaque élan. Les mouvements les plus à risque de causer des blessures lombaires sont les rotations excessives du tronc.

Quoi faire si vous souffrez d’une blessure sportive reliée au golf

Si vous souffrez de douleurs musculaires ou articulaires reliées au golf, consultez votre chiropraticienne. Son rôle est de poser un diagnostic précis de votre condition à l’aide d’outils tels que la radiologie et les tests orthopédiques, neurologiques et musculaires. Par la suite, des soins adaptés spécifiquement à vos besoins et centrés sur votre retour au jeu le plus rapidement possible vous seront recommandés s’il est établi que votre condition peut être corrigée ou améliorée à l’aide de soins chiropratiques. Si votre condition nécessite l’intervention d’un autre professionnel de la santé, il est de la responsabilité de votre chiropraticienne de vous référer à la bonne ressource.

En attendant de consulter

Le repos ou la diminution de la charge de travail de la région blessée peut être bénéfique à court terme. De plus, l’application de glace (10-15 minutes par heure) peut s’avérer bénéfique pour diminuer l’inflammation et la douleur reliées à la blessure.

 

*Source d’information : Programme de chiropratique sportive du département de chiropratique de l’Université du Québec à Trois-Rivières