La constipation : les pros à la rescousse!

Publié par : | 12 août 2019

Qu’est-ce qui est considéré comme normal ?

  • Vous devriez aller à la selle entre 3 fois par jour et 3 fois par semaine.
  • La forme normale des selles peut varier entre une forme de saucisse lisse à des morceaux mous aux contours bien définis.
  • La défécation ne devrait pas être douloureuse.

Dans quelle position allez-vous à la toilette ?

La posture que vous employez pour aller à la selle n’a rien de banal. Bloquer sa respiration pour aller à la toilette ne devrait pas être nécessaire, une bonne posture rendra le travail plus facile.

Commençons par une courte leçon d’anatomie. Le rectum et le canal anal sont les parties terminales du tractus digestif. Comme vous pouvez le constater sur l’image suivante, il existe un angle entre le rectum (b) et le canal anal (d). Cette angle varie normalement entre 90 et 120 degrés. Cet angle prévient, par sa position, la fuite des selles. 

Pour réussir à les évacuer, il est primordial d’avoir une posture permettant un alignement entre le rectum et le canal anal. Pour ce faire, il faut reproduire une position de squat, soit en élevant les genoux au-delà de la hauteur des hanches. On peut facilement placer un petit banc devant la cuvette de la toilette et y poser les pieds pour reproduire cette posture. Aller à la selle sera beaucoup plus facile et vous ressentirez moins le besoin de bloquer votre respiration.

Les fibres, un allié pour notre santé intestinale

Les fibres alimentaires sont essentielles à la santé globale puisqu’elles jouent un rôle essentiel dans plusieurs activités métaboliques, comme par exemple, elles:

  • régularisent le transit intestinal (notamment en favorisant la stimulation mécanique des intestins)
  • contribuent au sentiment de satiété
  • diminuent le cholestérol sanguin
  • assurent un meilleur contrôle du taux de sucre dans le sang (glycémie)

Les légumes, les fruits, les produits céréaliers à grains entiers (p.ex pain blé entier, quinoa, orge), les noix et les légumineuses sont tous d’excellentes sources de fibres alimentaires. Elles agissent comme nourriture pour les bonnes bactéries du système digestif permettant ainsi leur croissance et leur survie. 

Avez-vous entendu parler du microbiote au cours des dernières années? Il a fait l’objet de nombreuses études scientifiques et continue de piquer l’intérêt de nombreux scientifiques et professionnels de la santé. 

Sachez qu’il représente l’ensemble de bactéries présentes dans les intestins et qu’il reflète la santé globale de chacun. Nombreux facteurs tels que le type d’accouchement (p.ex. césarienne), l’utilisation abusive de médicaments ou d’antibiotiques, la sédentarité et l’alimentation peuvent déséquilibrer notre microbiote1.  

L’adoption de saines habitudes alimentaires, en visant un minimum de 25 g de fibres par jour pour les femmes et de 38 g pour les hommes, et en optant notamment sur la variété des aliments consommés (permettant ainsi une exposition à des aliments provenant de différents environnements) sont la clé du succès pour assurer un microbiote en santé!

 

Par Emmanuelle Dumoulin, nutritionniste-diététiste, et Marie-Hélène Nadeau, physiothérapeute

 

Référence

Formation Le microbiote : de la santé intestinale à la santé globale, Dispensaire Diététique de Montréal, automne 2018

Emmanuelle Dumoulin

Diététiste-Nutritionniste Plus d'articles du même auteur

Articles Pertinents