Le torticolis chez le bébé

Publié par : | 20 février 2019

Qu’est-ce qu’un torticolis congénital ?

C’est une déformation posturale identifiée à la naissance ou rapidement après la naissance.

En fait, il s’agit d’une contracture ou d’un raccourcissement musculaire unilatérale (d’un seul côté) du muscle sterno-cléido-occipito-mastoïdien (SCOM) qui provoque une inclinaison de la tête du côté du muscle raccourci et une rotation du côté opposé.

Il est difficile de connaître la véritable cause du torticolis chez le nouveau-né ou le jeune bébé.  Toutefois, il y a 3 types de torticolis congénitaux :

  • Fibromatose coli (Tumeur au niveau du SCOM)
  • Torticolis musculaire (Raideur du SCOM)
  • Torticolis positionnel ou postural (attitude de torticolis) ? mais ABSENCE de raideur ou tumeur)

Lors de l’évaluation en physiothérapie, d’autres conditions associées peuvent être identifiées, telles que :

  • Asymétrie de la mâchoire
  • Asymétrie des oreilles
  • Plagiocéphalie (aplatissement de la tête)
  • Scoliose
  • Asymétrie du bassin
  • Dislocation congénitale de la hanche
  • Déformation du pied.

Il est même très fréquent de noter un retard au niveau du développement moteur chez le jeune bébé atteint d’un torticolis.

 

Que dois-je faire quand mon bébé a un torticolis congénital ?

Tout d’abord, une évaluation doit être faite pour savoir de quel torticolis il s’agit ! De plus, lors de l’évaluation en physiothérapie, faite par une physiothérapeute en pédiatrie, cette dernière relèvera toutes les autres conditions qui pourraient être rattachées au torticolis.

Selon les résultats, elle commencera le traitement du torticolis chez votre bébé. Ensuite, dès le premier rendez-vous, vous serez outillés et elle vous accompagnera dans tout le processus qui englobera la réadaptation du torticolis congénital et de ces différentes conditions associées.

La fréquence du suivi est variable selon la sévérité du torticolis et des conséquences secondaires qui y sont rattachées.

Les thérapies se font par le jeu, tout en respectant le rythme de chaque bébé et de son parent.

 

Au plaisir de traiter vos petits trésors.

Julie Lamarre

Physiothérapeute en pédiatrie Plus d'articles du même auteur

Articles Pertinents