Scoliose : une déformation ayant des impacts physiques et psychologiques

Publié par : | 29 novembre 2017

La scoliose est une condition fréquemment rencontrée en chiropratique et en physiothérapie. Ces deux disciplines peuvent entrer en jeu afin de détecter une scoliose, d’en prévenir la progression et de limiter les impacts tant physiques que psychologiques qui peuvent y être associés. Généralement, les conséquences psychologiques liées aux scolioses sont moins discutées. C’est pourquoi les impacts sur l’adaptation et sur la façon d’aider les enfants présentant une attitude scoliotique seront aussi abordés dans ce texte.

Qu’est-ce que la scoliose ?

L’apparition de la scoliose, c’est-à-dire une déviation en trois dimensions de la colonne vertébrale, est souvent multifactorielle : facteurs génétiques, croissance, hormones, facteurs musculaires et tissulaires, etc. La scoliose serait par contre 8 à 9 fois plus fréquente chez les filles que les garçons. Elle entraîne une déformation au niveau des vertèbres et des côtes. C’est pour cette raison que la posture est habituellement asymétrique et qu’on peut observer une gibbosité (bombement d’un côté du thorax). Vous pourrez entre autres remarquer qu’une épaule est plus basse que l’autre et que les plis adipeux au niveau de la taille sont inégaux.

Quels sont les impacts psychologiques de la scoliose ?

Bien que la scoliose puisse survenir à différentes périodes de la vie, elle est plus à risque de progression autour du pic de croissance, soit entre 11 et 15 ans et évolue plus rapidement avant l’apparition des menstruations chez les jeunes filles. À ce stade de la vie, les jeunes recherchent l’appartenance et l’approbation des pairs. Une différence telle qu’une gibbosité ou une asymétrie posturale peut réduire l’estime de soi et donc la perception de l’image corporelle. Une personne souffrant d’une scoliose peut également éprouver des difficultés d’adaptation tels que le rejet, l’intimidation ou vivre de la colère en raison de sa différence corporelle. Cela peut engendrer des difficultés de comportements à la maison, un isolement social et même parfois des symptômes dépressifs. L’attitude des parents aura aussi un impact majeur sur la perception du traitement par l’enfant ainsi que son adhérence au protocole établi par le professionnel de la santé. Certains parents suivront plus ou moins le plan de traitement en raison d’une mauvaise compréhension des répercussions de la scoliose. D’autres auront tendance à surprotéger leur enfant et à leur donner accès à des privilèges qu’il n’aurait pas autrement. Il est important de noter que certains enfants et adolescents ne vivront aucune difficulté d’adaptation malgré leur scoliose.

Comment aider les enfants atteints de la scoliose ?

  1. Bien leur expliquer ce qu’est la scoliose pour qu’ils puissent à leur tour l’expliquer à leur pairs.
  2. Les outiller pour faire face aux remarques désobligeantes et à l’intimidation qu’ils peuvent subir à l’école.
  3. Les encourager à faire des exercices physiques et à porter leur corset (s’il fait partie du plan de traitement)
  4. Mettre l’accent sur le fait que chaque personne est unique et différente.
  5. Valoriser leur estime de soi en soulignant leurs forces et leurs qualités.
  6. Faire évaluer votre enfant par un physiothérapeute ou un chiropraticien, qui déterminera le suivi et les traitements appropriés

Conclusion

La scoliose a des impacts physiques et psychologiques qu’il ne faut pas négliger. Si vous notez des signes d’une scoliose chez un proche, consultez votre chiropraticien ou votre physiothérapeute pour faire l’évaluation. En cas de difficultés d’adaptation liées à la scoliose, n’hésitez pas à consulter une psychoéducatrice pour vous venir en aide.

Sources

Fortin, C. « LA SCOLIOSE IDIOPATHIQUE CHEZ L’ENFANT ET L’ADOLESCENT : QUE FAUT-IL SAVOIR ? ». 2017, from https://oppq.qc.ca/articles_blogue/scoliose-idiopathique-enfant-adolescent/.

Solano, C. (2014). « Scoliose. » from https://www.passeportsante.net/fr/Maux/Problemes/Fiche.aspx?doc=scoliose.

 

 

ABC Clinique Santé

Votre équipe interdisciplinaire Plus d'articles du même auteur

Articles Pertinents