Un coup d’oeil sur la physiothérapie et la chiropratique pédiatriques!

Publié par : | 3 octobre 2019

Quand faut-il consulter un professionnel pour le développement moteur de votre bébé?

Il est toujours possible de consulter un professionnel par prévention. Voici certains signes que l’enfant pourrait bénéficier d’une consultation:

  • Il a de la difficulté à téter.
  • Il a de la difficulté à soulever sa tête sur le ventre après 3 mois.
  • Il tient toujours ses poings fermés après 4 mois.
  • Il ne tolère pas la position ventrale plus de quelques secondes à 4 mois.
  • Il n’apporte pas ses pieds à sa bouche à 6 mois.
  • Il ne se roule pas à 7 mois.
  • Il ne se tient pas assis à 8 mois.
  • Il se tient assis avec le dos rond à 8 mois.
  • Il ne rampe pas à 8 mois.
  • Il ne marche pas à 4 pattes à 10 mois ou il préfère se déplacer sur les fesses.
  • Il ne se  lève pas en s’agrippant aux meubles à 10 mois.
  • Il ne marche pas à 15 mois.
  • Il ne saute pas à 2 ans.
  • Il ne monte pas les escaliers en alternance à 4 ans.  

Qu’est-ce que la chiropratique pour les enfants ?

Les traitements chiropratiques s’adaptent à l’âge et à la condition des patients. La chiropratique est une thérapie manuelle qui traite les conditions neuro-musculo-squelettiques. L’ajustement chiropratique d’un nouveau-né se fait tout en douceur et de manière sécuritaire, avec des techniques spécifiquement adaptées aux bébés/ enfants, afin de traiter les affections articulaires, musculaires ou nerveuses de celui-ci.  

Qu’est-ce que la physiothérapie pour les enfants ?

Les traitements en physiothérapie mettent l’accent sur l’importance d’avoir une bonne mobilité articulaire et une souplesse musculaire ainsi que des mouvements symétriques et fluides. Pour parvenir à un développement moteur optimal, votre enfant doit expérimenter une bonne variété de mouvements et il est du devoir du physiothérapeute d’aider votre enfant à bien bouger !

Conditions pouvant bénéficier d’une intervention interdisciplinaire en chiropratique et en physiothéraphie pédiatiques:

  • Torticolis congénital
  • Plagiocéphalie (tête plate)
  • Retard de développement moteur
  • Hypotonie (bébé est mou)
  • Hypertonie (bébé est raide et bouge peu)
  • Asymétrie posturale ou motrice
  • Trouble postural ou scoliose
  • Posture assise en « W »
  • Trouble de la démarche (pointe des pieds, rotation externe/canard, rotation interne, etc.)
  • Douleurs de croissance 
  • Chutes fréquentes
  • Atteinte du plexus brachial
  • Atteinte musculosquelettique
  • Atteinte neurologique.
  • Blessures sportives ou entorses 
  • Prévention / Évaluation globale
  • Etc. 

L’intervention interdisciplinaire en chiropratique et en physiothéraphie pédiatiques est une combinaison gagnante!

Par Stéphanie-Beaudry-Séguin, chiropraticienne, et Julie Lamare, physiothérapeute pédiatrique