À votre santé, mesdames !

Publié par : | 27 février 2018

En cette journée internationale des femmes, célébrons le sexe féminin! Le corps des femmes est capable de grandes choses. Ses organes reproducteurs font face à de multiples changements de la puberté à la ménopause, en passant par la grossesse et l’accouchement pour beaucoup. Ces épreuves de la vie rendent les femmes plus à risque de développer de l’incontinence urinaire. Une autre problématique méconnue est la dysfonction sexuelle chez la femme. Elle touche de 30 à 50% d’entre elles. Voici quelques conseils par rapport à ces deux problématiques trop peu souvent abordées.

5 conseils par rapport à l’incontinence urinaire

  1. Assurez-vous de boire suffisamment d’eau. On devrait consommer environ 1,5 litre d’eau par jour. Un mucus présent dans le méat urinaire sert à apposer les parois de celui-ci pour le refermer et aider à la continence urinaire. Une déshydratation peut favoriser la sécheresse des tissus périnéaux, limitant la production de ce mucus.
  2. Limiter la consommation de caféine et de théine. Il s’agit de substances qui peuvent irriter la paroi de la vessie et augmenter la fréquence des mictions.
  3. Éviter de pousser lorsque vous allez à la selle. L’évacuation ne devrait pas nécessiter de bloquer la respiration. Une posture adéquate à la toilette saura vous aider à cet effet. Pour plus de détails par rapport à la mécanique d’évacuation des selles, suivez le lien suivant : https://www.abccliniquesante.com/mettons-fin-aux-bouchons-de-circulation-dans-les-intestins/.
  4. Un indice de masse corporelle supérieur à 30 est un facteur de risque pour l’incontinence urinaire. Une bonne alimentation et l’activité physique peuvent vous aider sur ce plan.
  5. Si vous souffrez d’incontinence urinaire, un bon contrôle et une bonne force des muscles de votre plancher pelvien sont des incontournables pour parvenir à la continence. Une physiothérapeute en rééducation périnéale et pelvienne est la ressource en cette matière.

4 conseils par rapport à la dysfonction sexuelle

  1. Un conflit avec le partenaire ou un manque de communication avec celui-ci peut être à l’origine de la dysfonction sexuelle. Résoudre ces conflits peut être une piste de solution. La thérapie en relation d’aide pourrait vous être utile en ce sens.
  2. Saviez-vous que certains médicaments exacerbent ou cause des troubles sexuels ? C’est le cas des anti-dépresseurs notamment. Le médecin ou le pharmacien pourra vous aider à identifier les médicaments en cause, s’il y a lieu, dans votre cas.
  3. Les douleurs musculaires et articulaires peuvent aussi être un frein aux rapports sexuels. Effectivement, il peut être difficile de trouver une position confortable. Votre professionnel de la santé traitant pourra vous orienter, à votre demande, vers la ou les positions les plus sécuritaires selon votre condition.
  4. Les douleurs dans la région périnéale ou lors de la pénétration risquent de diminuer l’envie de relations sexuelles ou les rendent désagréables. La rééducation périnéale a un rôle important dans la gestion de ces douleurs.

 

Sources :

 

  1. Brunet. La dysfonction sexuelle féminine ou les problèmes sexuels chez la femme 2018. Available from: https://www.brunet.ca/fr/sante/thematiques/sante-sexuelle/la-sante-sexuelle-chez-la-femme/la-dysfonction-sexuelle-feminine-ou-les-problemes-sexuels-chez-la-femme.html.
  2. Joanie Mercier, Clémence Bélanger. Problématique urinaire féminine. Université de Montréal2018.

Articles Pertinents

À vos pelles!!

16 janvier 2015

Quand l’allaitement est difficile

28 février 2016

Buvez-vous végé?

20 mai 2016